12 novembre 2019

Retour sur le 11 novembre – Un après-midi pour la Mission de France afin de mieux connaître Madeleine Delbrêl

Ce lundi 11 Novembre 19, plus de cent personnes réunies par la Mission de France pour sa journée régionale annuelle, autour de Madeleine Delbrêl à Ivry ! Le matin était dédié à un partage inter-équipes de toute la région Ile-de-France, puis à un temps d'informations générales internes à la Communauté Mission de France. L'après-midi était consacré à mieux connaitre Madeleine, chère à la spiritualité de la Mission de France.

Un après midi pour mieux connaître Madeleine Delbrêl

  Les uns parcourent « Ivry sur les pas de Madeleine »* et les autres discutent autour de la lettre que Madeleine écrivit au nouveau curé d’Ivry, l’abbé Wideman, pour lui expliquer son intuition de créer des petits « foyers d’une vie de charité simple, contagieuse et fraternelle » vivant de l’Evangile au milieu de « tous ceux que notre route rencontre quel que soit leur milieu, leur maison ou leur travail » tandis que les paroisses lui paraissaient trop centrées sur elles-mêmes (nous sommes en 1949) et ne portant pas assez d’attention et d’amour à ceux qui ne croient pas… Marie-Noël Brelle souligne combien, aujourd’hui, lorsqu’on va à la rencontre des incroyants ou des croyants d’autres religions, dans un esprit d’ouverture et d’amour de l’autre, nous cherchons les mots justes pour exprimer ce qui nous tient à cœur. A force de le faire, tout en puisant à l’Evangile et en partageant la Parole et nos expériences en équipe, nous devenons capables d’accueillir les points de vue différents et d’exprimer les nôtres de manière de plus en plus compréhensible…  

Présentation parJean-Pierre Gay, président de l’Association des Amis de Madeleine Delbrêl

  En fin d’après-midi, Jean-Pierre Gay, président de l’Association des Amis de Madeleine Delbrêl, présente le projet d’aménagement de la maison de Madeleine et de ses équipières ; nous visitons l’église Ste Croix avec les différents éléments liés à Madeleine : première pierre, fonts baptismaux et vitraux. Et nous y célébrons ensemble l’Eucharistie, tout en relisant le texte de Madeleine : « La liturgie des sans-office » qui dit combien Madeleine vit du Christ, dans une sorte d’Eucharistie du quotidien, partout où ses pas la mènent, attentive à chacun, désirant pour chacun la grâce du Seigneur, à chaque nouveau jour qui commence.

Article précédent