08 juin 2020

La place du jardin dans la maison Madeleine Delbrêl

Franchir la porte du 11 rue Raspail, c’est découvrir avec étonnement un îlot de verdure, un havre de paix insoupçonné. De grands arbres assurent une forte présence au jardin et couvrent de leurs branches protectrices les différents massifs d’arbustes et de rosiers reliés entre eux par des étendues de Pervenches, Millepertuis et des ondes de lierre. Une allée peu dessinée mène au fond du jardin. Le jardin est le témoin silencieux de plusieurs époques ; inclassable, il est le fruit de multiples interventions sans ordre établi. Le jardin est là pour nous rappeler les changements de saisons oubliés dans notre monde urbain. Fouler la terre des allées au début du printemps , c’est être ébloui par la vitalité de la nature qui s’éveille et émerveille. C’est la renaissance parfois accompagnée de fantaisie : tels ces Primevères et Crocus nouvellement installés dans les allées.La plus belle époque dans la vie du jardin est le moment où fleurissent les roses. Il est vrai que les roses de la maison de Madeleine sont notoirement connues à Ivry.Le jardin alors se métamorphose en une magnifique roseraie, un enchantement de variétés de roses et de couleurs[...] [Lire la suite sur le site des Amis de Madeleine Delbrêl]

Article précédent